Blog // Whispers' Couch

samedi 28 janvier 2006

Bored II

Cliquer pour agrandir

vendredi 20 janvier 2006

Bored

Cliquer pour agrandir

samedi 17 décembre 2005

Mirage Nocturne - Paikan

Confessions d'un aigri...

Sur la scène égoïste d'un décor de carton
Vous jouez la comédie plus que de raison,
Feignant la gaité sous de vils apparats,
Paillettes et pacotilles, ne vous sauverons pas!
Sous le regard vitreux d'un néon impudique
Convolent en noce médiocres et lubriques,
Partouze du néant, badauds endimanchés,
Sous les boules à détresse, idoles des mijaurées.
Royaume du paraître, princes écervelés,
Loi du stupre et du foutre, blondes péroxydées,
Ondulations mesquines et douces rapines,
Tronez tant qu'il est temps sous les mornes platines!
L'avenir se fait lourd et déjà à grand pas
La foule se disperse perdant tout son éclat.

mercredi 24 août 2005

Coup de coeur

Juste un petit mot très rapide pour vous faire part de mon coup de coeur pour James Blunt, et plus particulièrement pour la chanson Goodbye My Lover dont voici les paroles, malheureusement très adaptées ces temps-ci :

Did I disappoint you or let you down?
Should I be feeling guilty or let the judges frown?
'Cause I saw the end before we'd begun,
Yes I saw you were blinded and I knew I had won.
So I took what's mine by eternal right.
Took your soul out into the night.
It may be over but it won't stop there,
I am here for you if you'd only care.
You touched my heart you touched my soul.
You changed my life and all my goals.
And love is blind and that I knew when,
My heart was blinded by you.
I've kissed your lips and held your head.
Shared your dreams and shared your bed.
I know you well, I know your smell.
I've been addicted to you.

Goodbye my lover.
Goodbye my friend.
You have been the one.
You have been the one for me.

I am a dreamer but when I wake,
You can't break my spirit - it's my dreams you take.
And as you move on, remember me,
Remember us and all we used to be
I've seen you cry, I've seen you smile.
I've watched you sleeping for a while.
I'd be the father of your child.
I'd spend a lifetime with you.
I know your fears and you know mine.
We've had our doubts but now we're fine,
And I love you, I swear that's true.
I cannot live without you.

Goodbye my lover.
Goodbye my friend.
You have been the one.
You have been the one for me.

And I still hold your hand in mine.
In mine when I'm asleep.
And I will bear my soul in time,
When I'm kneeling at your feet.
Goodbye my lover.
Goodbye my friend.
You have been the one.
You have been the one for me.
I'm so hollow, baby, I'm so hollow.
I'm so, I'm so, I'm so hollow.

Si vous ne connaissez pas et que vous avez l'occasion d'écouter son album Back to Bedlam, allez-y donc. N'hésitez pas également à jeter un petit coup d'oeil sur sa vie par ici.

lundi 22 août 2005

Geek Content Inside

Rien de très intéressant pour le commun des mortels ici.

Juste pour signaler à ceux que cela peut intéresser que j'ai fait un petit thème SuperKaramba intitulé SimpleVariation et dont voici un aperçu :

SimpleVariation

Même si vous n'êtes pas intéressés vous pouvez tout de même me faire plaisir en cliquant sur good ;) ici

dimanche 20 mars 2005

Lol

Mettez vos enceintes à fond et lancez ceci. :D

dimanche 13 mars 2005

Concert

Ce soir concert de Gérald De Palmas, excellente ambiance, vraiment très bien. A noter également la première partie très sympa de Andy Scisco.

vendredi 11 mars 2005

Résultats en demi teinte...

Je viens d'aller voir mes résultats de droit. Avis mitigé. Ils sont positifs dans le sens où j'ai validé toutes les matières du premier semestre, et je suis donc sûr que je n'aurais aucune matière du premier semestre à repasser en Septembre. Par contre, je suis un peu déçu des notes, la notation me semble un peu dur dans certaines disciplines :( , enfin l'essentiel a été assuré, mais tout reste à prouver au 2e semestre.

Ray

J'ai été voir Ray dimanche dernier, je n'ai pas été déçu du tout. La musique est excellente, Jamie Fox se montre tout simplement parfait dans le rôle de Ray Charles, il n'a vraiment pas volé son Oscar. J'ai tout particulièrement apprécié le fait que le film soit sans complaisance, présentant un Ray Charles tantôt brillant et tantôt rongé par la drogue, terni par l'argent, dur et infidèle. On ne s'ennuie pas une seconde, égrenant avec Ray les moments les plus sombres et les plus étincelants de cette existence hors du commun, éclaboussée par un génie incontestable. Bref, si vous avez 2h30 devant vous n'hésitez pas, je doute que vous le regrettiez.

samedi 5 mars 2005

News

J'ai commencé à remplir mes galeries photos. Si d'aventure l'un d'entre vous se reconnaissait et ne voulait pas figurer sur ce site merci de me le faire savoir et je ferais le nécessaire au plus vite.

En vrac quelques news :

Ce week-end Xou m'a offert une mignonne antenne lumineuse pour mon portable, j'aime :) . Nous avons été faire quelques courses et j'ai acheté un très chouette pull vert et une chemise noire des plus sympa. Vivement le retour des beaux jours pour que je puisse mettre tout ça :p. Les beaux jours se font d'ailleurs vraiment attendre cette année puisqu'il y a 15 cm de neige à Saint-Quentin en Yvelines.

Sinon il serait temps que je réfléchisse sérieusement à mes projets d'avenir. Chercher un travail? Où, quoi, pourquoi? Continuer mes études, gagner rien ou une misère, est-ce que cela vaut le coup, où s'inscrire? :( .

J'ai pris la décision d'essayer d'aller à la piscine et de jouer au tennis une fois par semaine.

Quelques films à voir :

  • Aviator
  • L'esquive
  • Ray
  • Ceux que j'oublie

Enfin, il serait bien que demain je réattaque le droit. Je vais commencer par le droit pénal qui me semble une matière intéressante et moins rédhibitoire que d'autres dont je ne citerais pas le nom :p .

dimanche 27 février 2005

Nouveau style!

Voilà la nouvelle version de mon blog avec un style qui s'intègre à mon site perso. J'ai supprimé tous les anciens styles alternatifs, désolé donc à ceux qui les préféraient :p . Tout n'est pas encore fini, il reste encore quelques problèmes mais pour l'instant ça ira très bien. Je remercie Maurice Svay pour ses thèmes dotclear très réussis dont celui-ci est fortement inspiré.

J'ai rajouté une galerie photos, où je mettrais au fur et à mesure mes photos classées par thèmes. J'attends également d'avoir le câble de transfert de mon téléphone pour pouvoir étoffer la galerie correspondante.

dimanche 13 février 2005

Partiels fini!

Et voilà mes partiels de droit se sont terminés hier après-midi. Je vais avoir plus de temps libre. J'en suis quand même sorti épuisé psychologiquement. Imaginez que je vous donne un pavé de 600 pages avec du texte dense et écrit petit (oui et sans images) et que je vous dise : vous avez 3 jours pour retenir le plus de choses possibles là-dedans, sachant que tout est potentiellement important. Voilà à peu près l'exercice auquel j'ai été confronté. Sans compter qu'il ne suffit pas de savoir mais encore faut-il prendre la distance nécessaire pour pouvoir exposer ses connaissances avec clarté, concision et lucidité.

Tout a commencé par un oral de droit commercial, sujet : Les pratiques anticoncurrentielles. Je connaissais bien le début du cours, évidemment je n'ai été interrogé que sur la fin du cours. J'ai commis quelques confusions entre pratiques anticoncurrentielles et pratiques restrictives de concurrence. Mon examinatrice m'a dit que les connaissances étaient trop superficielles ce qui était effectivement le cas. Bref faux départ.

On repart avec un second oral, finances publiques. Et là c'est le drame. J'entends les sujets de mes prédécesseurs et ça ne me dit mais absolument rien. Je demande ce qu'il en est, et il s'avère que pour cet oral il fallait connaître les cours du 1er et 2e semestre alors que moi évidemment je ne connaissais que le 1er semestre ce qui paraît logique pour une épreuve de 1er semestre. Pourquoi suis-je le seul à ne pas être au courant? Je m'en vais à l'abattoir et là dans mon malheur, j'ai eu de la chance, je suis tombé sur un sujet du 1er semestre : La sincérité budgétaire. 10 minutes de préparation... J'arrive avec un seul mot écrit sur ma feuille : transparence. Je crains que cela ne suffise pas à convaincre l'examinatrice. J'expose quelques idées, mon interlocutrice reste silencieuse. A priori, les résultats ne seront là encore pas très brillants.

Epreuve suivante : droit civil, écrit de 2h. J'ai fait le tout premier commentaire d'arrêt de ma vie sur une affaire de télésurveillance où le problème juridique portait sur une clause limitative de responsabilité et sur la caractérisation éventuelle en faute lourde, d'un manquement à une obligation substantielle du contrat. J'ai également appris à me servir de mon Code Civil. Une partie portait sur la comparaison avec le célèbre arrêt Chronopost. Evidemment pour ceux qui ne le connaissaient pas, la question était délicate :) , mais bon c'est un classique. Pour ce qui est de la qualité de mon devoir, j'émets tout de même quelques réserves.

Epreuve suivante : institutions communautaires, écrit. Rien de spécial à signaler, sujet classique, par contre il ne fallait pas confondre Conseil de l'union européenne, Conseil européen et Conseil de l'Europe.

Epreuve suivante : droit administratif. Là ça se corse nettement. Deuxième commentaire d'arrêt de la journée sur une décision de rejet prise par le Conseil d'Etat. La moitiée des points portait sur l'article 37 alinéa 2 de notre constitution. Malgré des efforts intenses, impossible de me remémorer la teneur de ce 2ème alinéa. :(

Enfin dernière épreuve : anglais, écrit. Il s'agissait de répondre en anglais à des questions sur les institutions anglaises et américaines, la common law... Rien de très brillant non plus.

Résultats vendredi 11 mars...

Belles lettres

Vu sur le blog d'Eolas.

14 décembre 1941

Monsieur le Bâtonnier,

Je suis appelé. Je vais probablement mourir.

Je suis venu ici comme avocat. Je mourrai, j'espère, dignement, pour ma patrie, ma foi et mon Ordre.

Dites à mes confrères que je les remercie des honneurs qui ont accompagné ma vie professionnelle. J'en emporte une juste fierté.

Je vous recommande mon fils.

Je finirai en soldat de la France et du droit, que j'ai toujours été.

Bien vôtre, en toute amitié et en déférent respect.

Pierre Masse

Pierre Masse a été interné à Drancy avec quarante autres avocats (à l'époque, le Barreau comportait quelques centaines de membres). Il sera ensuite déporté à Auschwitz où il mourra en 1942.

Dernière lettre de Guy Mocquet :

Ma petite maman chérie,
mon tout petit frère adoré
mon petit papa aimé

Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c'est d'être courageuse. Je le suis et je veux l'être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j'aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c'est que ma mort serve à quelque chose. Je n'ai pas eu le temps d'embrasser Jean. J'ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J'espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l'escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t'ai fait ainsi qu'à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j'ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m'as tracée.

Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j'aime beaucoup. Qu'il étudie bien pour être plus tard un homme.

17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n'ai aucun regret, si ce n'est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c'est d'être courageuse et de surmonter ta peine.

Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon coeur d'enfant. Courage !

Votre Guy qui vous aime

Guy

Dernières pensées : "Vous tous qui restez, soyez dignes de nous, les 27 qui allons mourir !

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur ce héros méconnu, ça se passe par .

lundi 31 janvier 2005

Révérence...

Tribute to Ivan Noble

dimanche 23 janvier 2005

Une charogne - Charles Baudelaire | Laideur & Beauté

Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux :
Au détour d'un sentier une charogne infame
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une facon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur etait si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D'ou sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,
Ou s'élancait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiete
Nous regardait d'un oeil fâché,
Epiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait laché.

Et poutant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Etoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô reine des grâces,
Apres les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses.
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposées !

Top
(X)HTML1.0 | CSS © Copyright 2004 Benjamin Devèze.